Identification des modes de chauffage

0

modes de chauffage
Il existe 3 systèmes de chauffage en fonction du fluide caloriporteur (fluide qui va amener la chaleur où elle est nécessaire).

Le système à eau

C’est un système de chauffage apparu à l’ère du “chauffage central”. Il est constitué d’une chaudière fonctionnant au fuel, charbon ou gaz, d’un réseau de tuyaux distribuant l’eau chauffée et d’un appareil terminal chauffant appelé “radiateur” ou plus récemment “convecteur” pour insister sur le fait que la chaleur est diffusée par convection naturelle de l’air.C’est le système classique par excellence, il est adapté à la plupart des utilisations, mais ne constitue pas toujours un système performant.

La chaudière

Elle est devenue très efficace par l’amélioration de son rendement -chasse au gaspillage, utilisation de matériaux très conducteurs, amélioration des brûleurs. Par ailleurs, elle fait moins de bruit et est plus propre, au point qu’on n’est plus obligé de la cacher au sous-sol ou dans un placard.

Les convecteurs : La diminution de leur inertie permet une réaction plus rapide à la demande. Ils sont maintenant de taille réduite.

La circulation de l’eau : le système initial de thermosiphon qui imposait des contraintes de positionnement des radiateurs, a été remplacé par une pompe qui fait circuler l’eau.
Le réglage de la température des radiateurs : le robinet à réglage manuel du radiateur a été automatisé en fonction de la température souhaitée dans la pièce et répond au nom barbare de “thermostatique”.

L’apparition, autour des années 70, du plancher chauffant a permis de supprimer le radiateur : l’eau chaude passe dans un réseau de tuyauteries intégrées dans le sol. Ce système a d’abord été décrié en raison d’une mauvaise conception conduisant à un plancher trop chaud. Les installations actuelles sont aujourd’hui étudiées pour une basse température. Le chauffage par les murs, variante du plancher chauffant, fonctionne sur le même principe, mais le réseau de tubes est intégré aux murs. Il est très peu utilisé en France.

La technique de la pompe à chaleur a permis une utilisation rationnelle du plancher chauffant, tout en faisant bénéficier l’utilisateur d’un bilan énergétique très performant (rapport entre l’énergie diffusée en chauffage et l’énergie consommée).

Le système à air pulsé

Le principe consiste à faire passer de l’air sur un élément chauffant (corps de chauffe), le mouvement de l’air étant accentué par un ventilateur. L’air chaud est ensuite diffusé dans chaque pièce par un réseau de gaines. Ce système est intéressant dans les cas où le bâtiment est assez ramassé et dans les zones froides où l’air hygiénique doit être chauffé. Ce système présente l’avantage d’avoir un temps de chauffe réduit.

Le système statique

Ce mode de chauffage est traditionnellement constitué par les appareils de chauffage types cheminée, poêle, cuisinière, etc. L’arrivée du radiateur électrique a permis, (à condition de mettre un nombre d’appareils suffisant), de s’abstraire des contraintes de mauvaise répartition de la chaleur et d’entretien du feu. Il est adapté à toutes les situations, grâce à une grande souplesse d’installation. C’est, néanmoins, une énergie onéreuse. Le coût assez réduit d’installation se “paye” par un coût de fonctionnement la plupart du temps très élevé.

De mauvaises expériences passées où l’électricité a été installée sans qu’un minimum d’isolation ait été prévu, ont conduit EDF à ne soutenir que les installations qui respectaient des normes techniques minimales.

Partager.

Laisser un commentaire