Quel type de chauffage installer dans sa nouvelle maison ?

0

L’achat d’une maison peut nécessiter quelques aménagements tels que le choix d’un chauffage. Pompe à chaleur, convecteur électrique, gaz ou chaudière… Les possibilités sont nombreuses, mais il est primordial de prendre en compte l’impact financier ainsi que la consommation d’énergie de ces différentes solutions.

Le cadre environnant et les premiers réflexes

choix-chauffage-logement

 

Après avoir acheté une maison par le biais d’une agence immobilière à Champigny-sur-Marne ou grâce à des sites comme www.orpi.com/berec/ et www.orpi.com/berecchampigny/, la nouvelle propriété peut nécessiter l’installation d’un chauffage. Selon le secteur (le quartier propose-t-il le gaz de ville ?) et l’aménagement général (isolement, structure de l’habitat…), l’on privilégiera une technologie plutôt qu’une autre. De prime abord, on aurait tendance à se tourner vers le chauffage électrique. Celui-ci offre un coût d’installation moindre, mais les fluctuations des tarifs ne sont pas toujours avantageuses pour les consommateurs. Même constat pour le fioul domestique dont les charges ne cessent de varier. De plus, l’entretien de chaudières ou de cuves à fioul est plus lourd.

Le gaz naturel ou le bois ?

Il est vrai qu’à court terme, le gaz naturel présente peu de différences budgétaires avec l’électricité. Néanmoins, sur un laps de temps plus long (au minimum une quinzaine d’années), une installation au gaz permet de réaliser des économies et d’amortir son investissement en faisant face à un entretien nettement moins contraignant. Là aussi, il s’agit d’une chaudière (à condensation ou basse température). Autre alternative moins répandue : le bois. La mise en place est relativement coûteuse (prévoir un budget de 3 000 € à 6 000 € pour un poêle à granulés de bois), mais l’on bénéficie ensuite du matériau le moins cher du marché. Ainsi, la facture est facilement divisible par deux !

Des solutions alternatives tout aussi intéressantes

chauffage-energie-solaire

Il est possible d’associer différentes formes d’énergie pour optimiser ses ressources et mieux réguler les besoins. Les panneaux photovoltaïques (énergie solaire) couplés à une chaudière électrique permettent d’alimenter des radiateurs via un circulateur d’eau. Les planchers chauffants à très basse température minimisent également les coûts pour un grand confort. La pompe à chaleur géothermique, elle, capte les calories ambiantes (énergie thermique) pour les redistribuer dans l’habitat sous forme de chauffage.

Des procédés innovants et propres qui conviennent à des normes strictes, notamment la Réglementation thermique 2012 (ou RT 2012).

Enregistrer

Partager.

Laisser un commentaire