Les systèmes de chauffage

0

 

Les plinthes électriques

constituent environ 85 % des systèmes de chauffage des nouvelles constructions au Québec. D’installation facile, leur coût est très abordable et elles ne demandent que très peu d’entretien. Elles permettent de laisser plus fraîches les pièces peu ou pas utilisées et leur fonctionnement est silencieux. Cependant, elles limitent la disposition des meubles en raison de l’espace qu’elles occupent au bas du mur et elles assèchent l’air sans offrir de possibilité d’intégration d’un système de traitement de l’air.

Le système à air chaud pulsé

est actionné par un générateur central alimenté au mazout, à l’électricité ou au gaz (ou bi-énergie) qui réchauffe l’air et le redistribue par un circuit de conduits, grâce à un ventilateur intégré, dans toutes les pièces de la maison. Ce système offre la possibilité d’intégrer un dispositif de traitement de l’air et les bouches d’air occupent peu d’espace de plancher et se fondent dans le décor. Il requiert toutefois un entretien régulier et peut être bruyant en raison du transport des bruits du ventilateur par les conduits de ventilation. L’air étant pulsé partout dans la maison, le système remue davantage de poussière et peut répandre les odeurs dans toute la maison.

Le système hydronique

consiste en une chaudière alimentée au mazout, à l’électricité ou au gaz (ou bi-énergie) qui réchauffe l’eau, qui est ensuite pompée à travers un circuit de tuyaux vers des radiateurs ou des plinthes chargés de diffuser la chaleur dans chaque pièce. Le système hydronique coûte très cher à l’achat, mais est d’une durabilité exceptionnelle.

Ce système requiert un entretien régulier. Les radiateurs prennent beaucoup de place et la distribution de chaleur peut être inégale d’une pièce à l’autre, quoique les nouveaux systèmes avec pompe présentent une nette amélioration par rapport aux anciens systèmes à gravité.

les systèmes intégrés à chaleur radiante

Bien que moins répandus, les systèmes intégrés à chaleur radiante sont de plus en plus en demande dans les nouvelles constructions, notamment pour les pièces dont les planchers sont en céramique. Un circuit de tuyaux d’eau chaude ou de câbles électriques chauffants (plus rares), sont dissimulés dans les planchers (et parfois dans les plafonds), lesquels diffusent la chaleur dans les pièces. Ces systèmes sont coûteux à installer et ne sont pas particulièrement économiques à l’utilisation, mais offrent un haut niveau de confort.

la thermopompe

Il existe deux types de thermopompe : la thermopompe à air, installée à l’extérieur de la maison, et la thermopompe géothermique, installée à l’intérieur, plus dispendieuse. La première extrait la chaleur se trouvant dans l’air et la seconde extrait celle se trouvant dans la terre. Les thermopompes sont plutôt coûteuses à l’achat, mais offrent l’avantage, du point de vue énergétique, de ne pas produire la chaleur, mais de l’extraire. Elles consomment donc moins d’énergie. Les thermopompes peuvent être utilisées conjointement avec un système à air pulsé (la pompe géothermique est également compatible avec un système hydronique). Elles offrent également la climatisation.

Partager.

Laisser un commentaire