Les types d’isolant thermique

0

Avec le vitrage des portes et des fenêtres, l’isolation insuffisante est une des principales causes des pertes de chaleur dans les résidences. En rénovation ou en construction, il existe plusieurs types d’isolants pour répondre aux différents besoins. Si les espaces à isoler sont inaccessibles, certains isolants peuvent être injectés ou soufflés.

Le facteur « RSI » indiqué sur les emballages d’isolant représente le facteur de résistance thermique du matériau pour chaque pouce d’épaisseur. Le facteur « R » représente la valeur isolante de l’épaisseur totale du matériau tel que vendu. Plus le chiffre est élevé, plus la valeur isolante est importante.

Les isolants en nattes ou en rouleaux

Les isolants vendus sous ces deux formes sont composés de laine minérale ou de laine de fibre de verre. Efficaces et d’installation facile, ce sont les matériaux les plus utilisés pour les murs extérieurs et les toitures. Leur facteur de résistance thermique se situe entre RSI-2,9 et RSI-3,3 par pouce. Les nattes et les rouleaux sont conçus spécialement pour être insérés dans des espaces de 16 po et 24 po de largeur. Règle générale, l’espace compris entre deux montants d’un mur est de 16 po et celui entre deux fermes ou solives d’un toit est de 24 po.

On utilisera également la laine de fibre de verre lors de l’installation des portes et des fenêtres pour isoler les espaces compris entre le cadre de la porte ou de la fenêtre et le montant du mur.

À titre indicatif, il vous en coûtera environ 0,40 $/pi ca en laine isolante pour un mur extérieur (R-20).

Les isolants en panneaux rigides ou semi-rigides

Les matériaux utilisés pour la fabrication des panneaux rigides sont le polystyrène expansé, la mousse de polystyrène, la mousse phénolique et le polyuréthanne. Leur facteur isolant se situe entre RSI-3,9 et RSI-6 (par pouce d’épaisseur). Comme ces matériaux sont hautement inflammables, il est interdit de les laisser à découvert, par exemple dans la partie non finie d’un sous-sol. C’est d’ailleurs pour isoler ces derniers que ces panneaux sont le plus utilisés; ils se posent facilement contre une fondation. Vous trouverez également sur le marché des panneaux plus souples composés de laine de fibre de verre et munis d’un papier pare-air.

Les panneaux rigides et semi-rigides sont également utilisés en rénovation pour augmenter l’isolation d’un mur, par exemple sous un parement extérieur que l’on remplace. On trouvera plusieurs types de panneaux conçus pour des usages différents (mur de sous-sol, mur extérieur au-dessus de la limite supérieure des fondations, mur extérieur avec partie enfouie sous la terre). Certains produits sont également conçus pour être installés sous le revêtement de toiture.

À titre indicatif, pour ajouter une valeur additionnelle de R-5 à un mur de sous-sol, il vous en coûtera environ 0,30 $/pi ca en matériau isolant.

Les isolants en vrac

On retrouve sur le marché un certain nombre d’isolants en vrac. Ils sont composés de fibre de verre, de fibre cellulosique ou de fibre minérale. Leur facteur de résistance thermique par pouce varie de RSI-2,1 à RSI-3,6. On utilise généralement ce type d’isolant dans les espaces difficiles d’accès ou en rénovation, lorsque l’on veut ajouter de l’isolation sans faire de travaux majeurs nécessitant de refaire un mur ou un plafond. L’isolant est d’ordinaire injecté ou soufflé à l’aide d’un appareil de soufflage, mais il peut également être étalé à la main. Il est préférable de l’utiliser dans les espaces horizontaux, là où le tassement sera minime et sans conséquence sur la performance thermique.

À titre indicatif, l’ajout d’une valeur de R-10 au comble (à l’entretoit) vous coûtera environ 0,10 $/pi ca en matériau isolant.

La mousse isolante

L’utilisation de la mousse de polyuréthane (RSI-6 par pouce environ) pour l’isolation des murs n’est pas très répandue et la pose ne peut être effectuée que par des spécialistes.

Par contre, pour isoler les espaces compris ente le contour des fenêtres et des portes et la charpente des constructions, on utilisera souvent une mousse vendue en contenant sous pression. Il importe cependant d’être vigilant puisque le contenu, une fois appliqué, gonfle considérablement et durcit rapidement. Par conséquent, une trop grande quantité peut faire gauchir par exemple un cadre de fenêtre, ce qui peut compromettre son mécanisme et son rendement.

Le prix varie en fonction de plusieurs facteurs, notamment la résistance thermique recherchée, la surface à isoler ainsi que les coûts de main-d’oeuvre, le cas échéant.

On peut affirmer avec certitude qu’un isolant installé selon les règles de l’art entraînera une baisse considérable de votre facture de chauffage, ainsi qu’un accroissement de votre confort.

Partager.

Laisser un commentaire