Est-ce que la VMC aspire la chaleur ?

0

Disposer d’un système de ventilation domestique constitue un atout essentiel pour votre domicile. Il permet d’assainir l’air intérieur, de réguler le taux d’humidité et d’évacuer les substances polluantes ambiantes. Par exemple, le CO2, de la fumée ou des composés organiques volatils (COV). Avec son fonctionnement, il est légitime de se demander si la VMC aspire la chaleur.

L’intérêt d’une VMC dans le cadre de travaux de rénovation énergétique

Une bonne qualité d’air intérieur est indispensable pour veiller au confort de votre habitation. Le fait d’installer une VMC permet de bénéficier d’une solution d’assainissement efficace et pérenne. Sa pose est généralement préconisée lors de travaux d’amélioration ou de rénovation énergétique. Son intégration peut se faire en parallèle d’une isolation thermique des murs extérieurs de votre maison. Par ailleurs, cela limite les déperditions thermiques dues au renouvellement de l’air intérieur.

Des pertes de chaleur variables selon le type de VMC utilisé

En raison du principe de fonctionnement d’une VMC, l’évacuation de l’air intérieur entraîne aussi l’aspiration de la chaleur et une baisse de la température. Ces problèmes de déperdition concernent surtout les systèmes à simple flux. En complément de travaux d’isolation, il est possible de réduire ces pertes en choisissant un système de ventilation plus efficace. Il est donc recommandé de se tourner vers une VMC double flux pour la maison. Un dispositif reconnu pour des performances accrues en matière d’optimisation énergétique.

pompe chaleur (2)

Pourquoi faut-il privilégier une VMC double flux pour votre maison ?

La VMC double flux permet de récupérer la chaleur de l’air avant de l’évacuer. Il n’est pas question de mélanger l’air entrant à celui qui est extrait. Le fonctionnement se fait simplement par un transfert de chaleur. Essentiel pour préserver la qualité de votre air intérieur. Selon le modèle installé, certains fabricants avancent une réduction de 80 à 90 % des déperditions thermiques. En contrepartie, le coût de l’équipement est plus élevé, notamment en ce qui concerne les aménagements de votre logement et l’isolation acoustique des gaines. Privilégiez un système certifié NF 205, une norme dédiée aux ventilations mécaniques contrôlées.

Avec l’utilisation d’une VMC, l’aspiration de la chaleur est inévitable. Il est toutefois possible de minimiser les déperditions thermiques par des solutions complémentaires. C’est le cas des travaux d’isolation des murs par l’extérieur ou de la bonne sélection de votre système de ventilation. Le fait d’installer une VMC double flux offre de meilleures performances pour concilier qualité de l’air intérieur et confort thermique.

Partager.